Partage de savoirs et de compétences

Prêt de main d’œuvre

Une solution innovante à forte valeur ajoutée qui implique de nombreux avantages !

La loi CHERPION du 28 juillet 2015 autorise et cadre le prêt de main d’œuvre à but non lucratif entre entreprises. Ainsi, une entreprise peut partager un ou plusieurs salariés avec une autre entreprise, et ce, à prix coûtant (salaire + charges) sur une période et un temps de travail définis au préalable en fonction des besoins des entreprises. Cette approche doit être effectuée avec des salariés volontaires et dont le profil est en adéquation avec cette démarche de partage.

Quels avantages ?

L'entreprise (hôte et/ou prêteuse)

  • Réduction des coûts : alternative à l’intérim et aux CDD et aux divers coûts liés au recrutement ( temps et investissement, recours à un cabinet spécialisé, etc.)
  • Accès à des compétences garanties par l’entreprise prêteuse et à prix coûtant (salaire + charges salariales)
  • Démarches simplifiées (simple facture émise par la société prêteuse, pas de déclaration à l’URSSAF ni à l’Inspection du travail)
  • Développement de l’employabilité et des compétences de ses propres salariés
  • Optimisation de la motivation des salariés et attractivité de l’entreprise
  • Inscription dans une démarche RSE
  • Préservation de l’emploi au sein de l’entreprise
  • Flexibilité dans la gestion de ses Ressources Humaines (management, évolutions et mobilité professionnelles, gestion des éventuelles baisses d’activités, départs en retraite, etc.)
  • Participation collaborative à la gestion de l’emploi et au dynamisme de l’économie locale / départementale
  • Solidarité, entraide et coopération entre entreprises à échelle locale et départementale

Le salarié

  • Développe ses compétences et diversifie son expérience
  • Enrichit son parcours professionnel et améliore son employabilité
  • Conserve son contrat de travail avec son employeur (qui lui verse toujours son salaire)
  • alternative lui permettant de maintenir son contrat de travail en cas de baisse d’activité
  • Transfert de compétences et savoirs
  • Sentiment de reconnaissance et d’appartenance vis-à-vis de son entreprise

Comment ?

Des outils vous permettent de réaliser des prêts et accueils en toute simplicité avec d’autres entreprises, en déposant directement vos besoins et/ou offres en compétences. Un algorithme effectue ensuite un « matching » afin de vous proposer la réponse la plus appropriée à votre demande.

La transaction est cadrée par une convention de prêt définie et signée par l’entreprise prêteuse et l’entreprise d’accueil. Cette convention détermine le cadre juridique et l’organisation du prêt (durée, périodicité et autres clauses relatives à la transaction) et vous sera fournie directement par notre partenaire

Quel coût ?

Le prêt de main d’œuvre autorisé par la loi CHERPION est à but non lucratif.

La rémunération de l’entreprise prêteuse se fait donc par une facturation, à l’entreprise d’accueil, du coût de son salarié (salaire, charges sociales afférentes et remboursements de frais éventuels)

Le salaire du salarié reste versé par l’entreprise qui l’emploi et le met à disposition.

Vous êtes intéressé(e) ?

Nous vous proposons de vous accompagner dans les différentes étapes de la mise en œuvre du prêt de main d’œuvre :

  • Identification de votre besoin ou offre de compétence
  • Sensibilisation de vos salariés au prêt de main d’œuvre lors d’une réunion d’information collective
  • Définition du profil (offre ou besoin) et création de celui-ci sur l’outil de notre partenaire
  • Rencontre au cas par cas des salariés volontaires
  • Définition d’une procédure d’intégration pour le(s) salarié(s) accueilli(s)
  • Appui technique et juridique sur toute la durée du prêt/accueil
  • Bilan de fin de convention

Prendre rendez-vous

Mobilité Volontaire Externe Sécurisée

La mobilité volontaire externe sécurisée, créée par la Loi de sécurisation de l’emploi en juin 2013 a pour objectif de sécuriser les parcours des salariés qui veulent changer d’emploi en vue de développer leurs compétences. Elle permet d’exercer à temps plein une activité dans une autre entreprise afin d’enrichir son parcours professionnel pendant une période où l'exécution de son contrat de travail est seulement suspendue. Dans ce cadre, un nouveau contrat de travail est signé avec l’entreprise d’accueil. Les deux entreprises se rapprochent pour discuter ensemble des modalités de la mobilité volontaire externe sécurisée.

Le dispositif s’applique aux salariés qui remplissent une double condition :

être employé dans une entreprise ou un groupe d'entreprises d'au moins 300 salariés (*) ;
justifier d'une ancienneté minimale de 24 mois, consécutifs ou non dans l’entreprise.
A noter que pour les entreprises de moins de 300 salariés, la mobilité volontaire externe sécurisée est tout à fait accessible aux salariés à la condition qu’un accord d’entreprise soit au préalable signé entre IRP et direction.

Vous êtes intéressé(e) ?

Nous vous proposons de vous accompagner dans les différentes étapes de la mise en œuvre de la Mobilité Volontaire Externe Sécurisée :

  • Sensibilisation de vos salariés à la Mobilité Volontaire Externe Sécurisée lors d’une réunion d’information collective
  • Rencontre au cas par cas des salariés volontaires
  • Définition des conditions et de la convention 
  • Appui technique et juridique

Renvoi vers le site d'APITALENT ?

Mécénat de compétences

Participez au développement d'un projet associatif ! 

Défini par la loi Aillagon du 1er aout 2003 et l’instruction du 13 juillet 2004, le mécénat de compétences consiste à la mise à disposition de collaborateurs, par une entreprise, sur la base du volontariat et sur leur temps de travail, pour la réalisation d’actions/projets dans des organismes d’intérêt général (ONG, fondations, etc.) et structures associatives

Quels avantages ?

Pour l’entreprise,

Mettre en valeur ses savoirs faire et ses valeurs pour optimiser son attractivité et sa marque employeur. L’entreprise peut ainsi gérer ses talents en s’inscrivant dans une démarche RSE et élargir ses réseaux de partenaires. Le mécénat de compétences, en plus d’avoir un impact social positif et d’être un levier de motivation et de cohésion interne, permet également la gestion de l’emploi des seniors et départ en retraite par exemple. Enfin, le mécénat de compétences permet à l’entreprise de bénéficier d’avantages fiscaux.

Pour l’association ou l’organisme d’intérêt général,

Accéder à des compétences et savoirs faire solides et efficaces afin de se professionnaliser. Profiter de « l’image » et de la réputation de l’entreprise pour renforcer la pertinence de son projet

Pour le salarié,

Reconnaissance et valorisation de ses savoirs faire et renforcements de ses compétences notamment sur la gestion et mise en œuvre de projets transverses. Le salarié peut s’impliquer et s’épanouir dans la réalisation d’un projet qui correspond à ses valeurs ce qui est un facteur de motivation certain.

 

Comment ?

Signature d’une convention et du formulaire mécénat N°2069-M-SDI

Fiscalité

Réduction d’impôt déduit sur l’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice au cours duquel le mécénat a été réalisé
Montant à déclarer = (salaire chargé x heures de mécénat) x nombre de salariés
La déduction d’impôts est égale à 60% de ce montant. Dans la limite de 5% du chiffre d’affaires hors taxes de l’entreprise. Avec report possible sur les 5 prochains exercices, si dépassement de la limite de 5%.

Vous êtes intéressé(e) ?

Retrouvez la listes des associations du territoires et les besoins en mécénat de compétences de celles-ci
bouton "obtenir la liste des asso" (téléchargement d'un fichier excel)

bouton "consulter les demandes en mécénat de compétences"


Evénements employeurs

Novembre   2017
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30      

Employeurs diag interne
Diagnostic interne : Anticipation des besoins en compétences à venir et mobilités professionnelles

La réussite de votre structure repose sur les compétences dont elle dispose. Il est très important pour l'employeur de connaitre les compétences clés de sa structure mais également les compétences manquantes, l'ensemble étant nécessaire au bon fonctionnement de l'activité et au développement de celle-ci. 

Comment réaliser le diagnostic des compétences au sein de ma structure ? En tant que dirigeant(e), comment puis-je me former ?

Lire la suite...